« Rendez-vous chez nous à Bamako » : Démocratiser l’art, partager la culture

« Rendez-vous chez nous à Bamako » : Démocratiser l’art, partager la culture

www.noocultures.info – Le festival « Rendez-vous nous chez à Bamako » initié par l’AMMCDR est la plus grande manifestation des arts de la rue au Mali qui brise les frontières du cadre classique de diffusion des arts en investissant l’espace public. Un rendez-vous incontournable qui satisfait les populations.

Vendeurs ambulants, conducteurs de poussepousses (voiturette légère à deux roues et à une ou deux places, tirée ou poussée par un homme), enfants, automobilistes, motocyclistes ou encore piétons, tout ce monde s’immobilise dans les rues du quartier populaire de Magmambougou dans la capitale malienne, capté par les manifestations artistiques du festival «Rendez-vous chez nous à Bamako». Ce grand rendez-vous qui réunit chaque année depuis 2017 des professionnels des arts du Mali et d’ailleurs est une initiative de l’Association Art Marionnette Musique Clown Danse dans nos Rues (AMMCDR). Le festival «Rendez-vous chez nous à Bamako» est un évènement qui  aspire à démocratiser et décentraliser l’art.

Créée en juin 2013 par des jeunes passionnés des arts de la rue, l’Association Art Marionnette Musique Clown Danse dans nos Rues (AMMCDR) vise à promouvoir et à former les artistes dans les disciplines de la Marionnette, du clown, de la danse. Il regroupe des jeunes épris du spectacle vivant, de ses formes traditionnelles à ses formes les plus actuelles. «L’association a pour ambition la mise en place de programmes de recherches et d’actions culturelles, ainsi que la mise en place d’actions de sensibilisation, de pratique et de diffusion artistique et culturelle en direction des publics les plus variés.» explique Yacouba Magassouba directeur artistique du festival

Cette association à vocation sociale et pédagogique s’appuie sur la diffusion d’œuvres locales et étrangères participant ainsi à la valorisation des arts de la rue et de la culture à travers le festival « Rendez-vous chez nous à Bamako» qui noue une relation réinventée avec le public, au-delà des codes établis par les espaces de diffusion institutionnels classiques. « En investissant l’espace public, les arts de la rue permettent d’avoir un contact direct avec le public et permettent de rapprocher les populations autour d’une culture partagée, libérée de toute convention », confie Yacouba Magassouba.

« Rendez-vous chez à Bamako » s’inscrit dans une volonté de faire voyager le festival burkinabé «Rendez- vous chez nous – Les villages d’Afrique accueillent les Arts de la Rue» créé en 2009 sous l’impulsion de l’Association Arts, Clowns, Marionnettes et Musique dans nos Rues (ACMUR) du Burkina Faso.

Bamako, un carrefour des arts de rue

Les arts de la rue sont par définition protéiformes puisque qu’ils englobent un ensemble de pratiques artistiques diverses notamment  le théâtre, le cirque, les parades urbaines, l’art sonore, des installations plastiques et d’arts visuels, de la danse, du chant et de performance. Cette grande variété des formes et de démarches artistiques favorise la démocratie culturelle puisqu’elle offre de grandes libertés de création aux artistes qui peuvent croiser les disciplines entre-elles pour inventer de nouvelles formes esthétiques.

Durant les trois jours du festival, le public bamakois a droit à une série d’activités gratuites notamment des spectacles de danse des marionnettes, concerts live, des installations scénographiques et artistiques assurées par une vingtaine de compagnies de rue maliennes, ouest-africaines, européennes et des artistes musiciens. Ils sont une dizaines de pays de la sous-région et d’Europe qui se donne rendez-vous dans la capitale malienne. Ainsi, depuis la première édition du festival en 2017, le festival devient un évènement artistique incontournable faisant de la capitale malienne un carrefour des arts pendant sa durée.

A la fois nourris des traditions populaires et ouverts sur les formes contemporaines de la création, les arts de la rue favorisent des rencontres originales avec le public et des échanges dans une ambiance chaleureuse. Cependant, la démocratisation des arts de rue passe forcément par la transmission des connaissances artistiques. C’est ainsi qu’en  outre un appui à la diffusion de spectacles, AMMCDR soutient la création artistique à travers des projets de formations techniques et artistiques en amont au festival.

Ils sont ainsi, chaque année, une vingtaine jeunes du Mali des pays frontaliers notamment la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et le Niger à être formés dans différentes disciplines artistiques comme la marionnette, le clown, et la danse.

Par Youssouf Koné(Collaboration) ©www.noocultures.info

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *