Théâtre : des femmes en création à l'espace Adjrou'houé du Bénin

Théâtre : des femmes en création à l'espace Adjrou'houé du Bénin

www.noocultures.info – Après deux ateliers de formation en « écriture + jeu d’acteur » de 9 comédiennes au Togo et en « Scénographie /décor théâtre et du corps (body painting) » de 6 plasticiennes au Mali, le projet “Femmes en création” est passé à l’étape de mise en scène. Ainsi, les spectacles “Les Protégeuses” et “Trait d’union” dont les textes sont issus du premier atelier, ont été mis en scène, sous la conduite de Fidèle Anato. C’était du 04 au 17 juillet 2020 à l’espace Adjrou’houé à Abomey Calavi au Bénin.

Si la crise de la pandémie de la Covid19 a boulversé un tant soit peu le programme d’exécution du projet Femmes en création mis en oeuvre par l’association « KAdam-KAdam » du Togo, en partenariat avec les associations « Noudjiou » du Bénin et « Cote cour » du Mali, les organisateurs n’ont pas voulu l’annuler.

Ainsi, après avoir tenu, respectivement à Lomé (Togo) et Bamako (Mali), un atelier de formation en « écriture + jeu d’acteur » de 9 comédiennes  et un atelier de formation « Scénographie /décor théâtre et du corps (body painting) » de 6 plasticiennes du Bénin, du Togo et du Mali, les bénéficiaires se sont retrouvés à Abomey-Calavi (Bénin) pour la résidence de création. Deux semaines durant, sous la houlette de Fidèle Anato, comédiennes et scénographes ont exploré les méandres de la mise en scène.

Lire également : “Femmes en Création”: pour un professionnalisme des femmes dans le secteur culturel

“Mon rôle était d’encadrer toutes les énergies que dégageaient ces participantes. C’st encore plus dur quand on doit adapter des textes qu’elles ont écrits elles-mêmes. Mais, nous avons pu nous entendre et le résultat, comme vous le constaterez, est très appréciable”, fait remarqué le metteur en scène à l’issue de la résidence de création tenue du 04 au 17 juillet 2020 à l’espace Adjrou’houé, dont il est par ailleurs le promoteur.

Pour Gilbert Agbevide, président de KAdam-KAdam, “même si le résultat importe, c’est le processus et les liens tissés entre les participantes qui est primordial”. Il ajoute : “L’objectif du projet est de mettre en route une nouvelle génération de femmes actives dans le domaine de l’art. Au-delà des spectacles créés et qui seront diffusés, nous espérons que ces filles qui ont passé beaucoup de temps ensemble, entre le Togo, le Mali et maintenant le Bénin, pourront créer une dynamique nouvelle”.

Deux spectacles ont été créés au cours de cette résidence. Il s’agit du spectacle “Les protégeuses” et “Trait d’union”. Des spectacles dont les thématiques cadrent bien avec les objectifs du projet qui est de promouvoir le vivre ensemble et la cohésion sociale à travers les arts. Une diffusion en salle et en ligne des spectacles est en cours depuis le 18 juillet et prendra fin le 6 août 2020.

Le projet bénéficie du financement de Culture at Work Africa et du co-financement de l’Union Européenne.

©www.noocultures.info

 

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.