JICUAO 2019 : faire de l'intégration culturelle de la jeunesse ouest-africaine, un pilier de développement durable

JICUAO 2019 : faire de l'intégration culturelle de la jeunesse ouest-africaine, un pilier de développement durable

www.noocultures.info – A l’heure où les Etats multiplient les rencontres et les conférences de haut niveau sur la paix, la sécurité et le développement durable de l’Afrique, le rôle de la culture n’est pas à négliger. Cela sans oublier l’implication de la jeunesse. Les Journées d’Intégration Culturelles des Universités de l’Afriqe de l’Ouest (JICUAO), dont la 2ème édition a éte lancée ce jeudi 21 novembre 2019 à Ouagadougou par Mme Valérie KABORE s’incrivent justement dans ce contexte. L’événement réunit plusieurs dizaines d’étudiants venus de cinq pays de l’Afrique de l’ouest et entend promouvoir l’intégration culturelle ouest-africaine, pour un développement durable du continent. 

« Valeurs culturelles et patriotisme en milieu scolaire et universitaire pour l’atteinte des ODD », tel est thème de cette 2ème édition des JICUAO qui se poursuit jusqu’au 25 novembre prochain dans la capitale burkinabé. Il s’agit précisement selon Toussaint Yanogo, président du comité d’organisation de permettre à la jeunesse de prendre conscience et de comprendre que la culture est un véritable canal pour le rapprochement des peuples et par conséquent pour le développement du continent. 

Le concept est bien partagé par la marraine de l’évenement, Valérie Kabore, Réalisatrice et consulaire à la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina-Faso. « La jeunesse à travers la culture peut pousser les obstacles que les politiques ne peuvent pas atteindre (..)L’intégration africaine doit être une réalité pour permettre à tous ces jeunes qui aspirent à la liberté et au developpement de pouvoir travailler librement, main dans la main et dans la synergie », a-t-elle mentionné. Pour elle,  le secteur de la culture occupe plus que jamais une place importante dans le processus de developpement aujourd’hui. Cela se justifie précisément par la philosophie de tolérance et d’integration qui s’intalle.

Dr  Karimou Boureïma, Enseignant Chercheur et Secretaire général de l’Université de Tillaberi (Niger), invité ne dira pas le contraire. C’est d’ailleurs avec enthiousiasme qu’il a annoncé la signature très prochaine d’une convention de mobilité entre son université et l’université Joseph KI-ZERBO à Ouagadougou et plus tard avec des universités du Mali et du Bénin. Des partenariats qui, a-t-il mentionné, ont été facilités par les JCUAO. 

Un cadre de réflexion sur les ODD

Au-delà des visites touristiques (dont la marre des caïmans sacrés de Bazoulé, les musées, etc) et des divers spectacles, les JICUAO 2019 constituent une plateforme de réseautage, de reflexion, d’échanges et de partage d’idées novatrices sur des questions liées au développement social, économique et surtout culturel durable des pays de l’Afrique. 

Des ateliers et conférences contribueront à susciter chez les étudiants et les scolaires un esprit entrepeuneurial, dans le contexte actuel des Objectifs de Developpement Durable. 

Une des initiatives majeures de cette 2ème édition des JICUAO est le « Prix ODD ». Destiné aux jeunes étudiants ou scolaires porteurs de projets, vivant dans la zone UEMOA, ce prix veut accompagner et encadrer les jeunes entrepreneurs dans la réalisation de leur projet pour un developpement durable.  Ils sont au total six candidats venus du Bénin, du Togo, du Mali et du Burkina, avec des projets s’inscrivant dans l’atteinte des ODD. 

Les JICUAO sont une initiative de la Plateforme Culturelle des Ecoles et Universités du Burkina Faso (P.C.E.U.BF). Composée non seulement d’élèves, d’étudiants, d’enseignants, mais aussi des artistes semi professionnels et professionnels, la P.C.E.U. BF a pour objectif global de la promouvoir l’éducation culturelle et artistique dans les écoles et universités du Burkina, en tant que vecteur de cohésion, d’intégration et de développement (social, économique, politique et culturel).

Par Akouavi DAGONA, envoyée spéciale à Ouagadougou ©www.noocultures.info

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.