Financement de la culture : la Guinée entérine le plan de développement de son Fonds public

Financement de la culture : la Guinée entérine le plan de développement de son Fonds public

GUINEE – A l’occasion d’un atelier tenu le mercredi 6 juillet 2022 à Conakry, le Fonds guinéen de développement des arts et de la culture (Fodac) a procédé à la validation de son plan de développement stratégique quinquennal.

C’est en présence des directeurs généraux des fonds du développement de la culture du Bénin, du Burkina Faso, du Sénégal et du Togo invités pour la circonstance que la Guinée amorce cette étape importante dans la structuration de sa stratégie de financement public des arts et de la culture. Des présences qui s’expliquent par la volonté de l’État guinéen, à travers le Fonds de développement des arts et de la culture (Fodac), de ne pas partir du néant et de capitaliser les expériences des pays de la sous-région.

L’urgence de doter le Fodac d’un plan de développement s’est faite sentir dans le besoin de consolider les acquis de cette structure publique depuis sa mise en place, et dans le but de dynamiser les actions de mobilisation des ressources financières indispensables à la mise en œuvre des programmes et projets. En effet, son élaboration vise à doter le service d’un instrument clé, qui lui permettra de mettre en action sa vision programmatique de l’ensemble des actions à mener sur une période de cinq ans.

Pour Malick Kébé, directeur général du Fodac, l’avantage du plan stratégique de développement « est d’impulser un élan collectif afin de faire progresser significativement ses performances en matière de mobilisation des ressources financières et d’accompagner l’ensemble des acteurs culturels et artistiques ».

Le directeur du FODAC, Malick Kébé, à l’atelier de validation ©DR

Cadre logique d’intervention

« Créer et mettre en œuvre des conditions nécessaires à un développement socio-économique durable, à court et moyen terme en s’appuyant sur le potentiel culturel national ». S’inspirant des orientations stratégiques de la Nouvelle politique culturelle de la Guinée, le Fodac a identifié vingt-quatre projets à réaliser pour les cinq prochaines années. Ces projets se regroupent en sept composantes programmatiques et quatre axes stratégiques. Il s’agit notamment du renforcement du cadre juridique, réglementaire et institutionnel du Fonds ; le financement des activités culturelles et artistiques ; la mise en place de partenariats et coopérations ainsi que le renforcement de capacités.

Pour sa mise en œuvre efficiente, le Fodac entend se doter d’un cadre logique d’intervention qui précisera sur une période donnée les axes stratégiques, les principaux objectifs, les types d’actions et les moyens de mise en œuvre pour aboutir aux résultats escomptés. Profitant de cet atelier de validation, le directeur du Fonds a lancé un appel aux différentes parties prenantes à tous les niveaux pour une synergie d’actions visant à mettre en œuvre l’ensemble des projets du plan.

Créé en octobre 2017, le Fonds de développement des arts et de la culture est un établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle technique du ministère de la Culture et sous la tutelle financière du ministère en charge des Finances. Il a pour mission d’assurer la mise en œuvre de la politique du Gouvernement guinéen en matière de financement, de développement et de promotion des projets culturels et artistiques.

La rédaction ©www.noocultures.info

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.