ECOFEST, le 1er festival Ouest-africain des Arts et de la Culture aura lieu en 2020

ECOFEST, le 1er festival Ouest-africain des Arts et de la Culture aura lieu en 2020

www.noocultures.info – Sous l’égide de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) et de l’UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine) se tiendra courant 2020, la première édition du festival Ouest-africain des Arts et de la Culture. Dénommé ECOFEST, le festival vise à promouvoir la culture et des arts dans l’espace sous-régional.

Déjà deux réunions tenues par le Comité Régional d’Organisation d’ECOFEST 2020, mis en place par les Commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA. Et des avancées notables qui ne laissent plus de doute sur la tenue de la première édition de ce festival voulu par les deux institutions. En effet, après Ouagadougou en mars dernier, le Comité d’Organisation s’est retrouvé à Abuja au Nigéria, du 5 au 6 novembre 2019

Cette session dont l’objectif était de « faire des propositions concrètes notamment sur la date et le lieu de l’événement », a connu la participation de tous les membres du comité et de personnes ressources.

Rappelant l’historique de l’initiative, Leopoldo Amado, Commissaire Education, Sciences et Culture de la CEDEAO et Co-président du comité, a confié que « c’est en 2018 que les 2 Présidents d’Institution, Jean Claude Kassi Brou et Abdallah Boureima s’engageaient pour la tenue du 1er Festival Ouest-africain des Arts et de la Culture ‘ECOFEST), donnant un espoir certain pour la concrétisation de l’ambition et de la volonté des Chefs d’Etat et de Gouvernement. »

En effet, ECOFEST se veut un cadre d’échanges culturels fédérateurs et multidisciplinaires de l’Afrique de l’Ouest et un marché des biens et services culturels de la Région. Pour sa première édition, il se tient autour du thème « La Culture, catalyseur de la paix, de la diversité et de l’intégration économique et sociale en Afrique de l’Ouest ».

Pour la CEDEAO et l’UEMOA, le festival permettra de renforcer leur leadership culturel ; d’accélérer la mise en œuvre de leurs politiques et programmes culturels ; d’accroître leur notoriété auprès des acteurs culturels ouest-africains ; de renforcer l’intégration culturelle et la mobilité des acteurs régionaux et de renforcer le dialogue interculturel, la cohésion sociale et la paix.

©www.noocultures.info

laissez un commentaire

5 Comments

  1. Quels sont les articulations du festival, quel sera le format ? Sera t-il un Fespam bis, Masa ou autre ? Quu seront les participants et comment seront-ils sélectionnés ?

    1. Monsieur TOTAH,

      Selon nos informations, ce sont autant de questions auxquelles le comité mis en place devra proposer des réponses. Nous attendons donc avec impatience leur rapport final et nemanquerons pas de vous tenir au courant en son temps.

      La redaction

        1. Merci pour soutien, Monsieur TOTAH.

          Bien à vous

  2. Bon courage, nos Etats sous-estiment trop souvent le secteur culturel; ce qui ne devrait pas être……

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.