OUAGA FILM LAB 5 : appel à projets

OUAGA FILM LAB 5 : appel à projets

Date limite | 29 mai 2020

Pour sa 5ème édition OUAGA FILM LAB renouvelle son appel aux projets de films en développement, fictions ou documentaires. Le présent appel s’adresse à des porteurs de projets africains dans le domaine du cinéma, dont le réalisateur est ressortissant d’un pays d’Afrique de l’Ouest, du Centre et des Grands Lacs et le producteur ressortissant d’un pays africain.

OUAGA FILM LAB est une plateforme de rencontres entre des jeunes talents du continent et des consultants internationaux. Elle instaure un dialogue direct à double-sens : entre les talents africains eux-mêmes ; et avec des professionnels du reste du monde, favorisant la mise en réseau et les échanges autour des difficultés inhérentes à la production cinématographique tant au niveau local qu’international.

OUAGA FILM LAB est le premier laboratoire de développement et de coproduction en Afrique de l’Ouest. Il a pour but principal le renforcement de la compétitivité des réalisateurs et producteurs des pays de la sous-région dans les différents grands laboratoires internationaux et la facilitation de leur accès aux fonds de financements locaux, à des coproductions internationales et à leur mise en étroite collaboration avec des mentors confirmés du continent.

Tout comme lors de sa 4ème édition, l’appel à projets est ouvert aux professionnels de l’Afrique de l’Ouest, de l’Afrique Centrale et de la région des Grands Lacs qui répondent aux critères énoncés dans le règlement de Ouaga Film Lab 2020.

La 4ème édition de l’atelier OUAGA PRODUCERS LAB est ouverte à 5 jeunes francophones prometteurs originaires de l’Afrique de l’Ouest ayant pour vocation la production cinématographique.

À l’issue de l’appel à projets, un comité sélectionnera 10 projets cinématographiques et 5 projets de jeunes producteurs qui seront invités à participer à cette plateforme. Le principal critère de sélection est la qualité artistique des projets présentés, ainsi que la sensibilité du sujet abordé.

L’inscription est gratuite et se fait en ligne sur le site www.ouagafilmlab.net.
Elle doit respecter les critères énoncés dans le règlement et doit être faite avant le 29 mai 2020 à 00 heures TU.
Les dossiers doivent être rédigés soit en français ou en anglais, les deux langues de travail du Lab.
Tout candidat (le réalisateur ou le producteur) a le droit de proposer plus d’un projet dans un maximum de deux projets.

Ce dossier comprend :

  • Le synopsis ou un traitement de 10 pages maximum ou 15000 caractères,
  • La note d’intention du réalisateur (maximum 1 page),
  • La note d’intention du producteur (maximum 1 page),
  • Le curriculum-vitae (porté sur la filmographie) du réalisateur,
  • Le curriculum-vitae (porté sur la filmographie) du producteur,
  • La présentation de la société de production,
  • Le budget détaillé du projet (en monnaie locale et en euros)
  • Une photo format passeport du réalisateur – JPG Format (300 dpi /10×15 cm),
  • Une photo format passeport du producteur – JPG Format (300 dpi /10×15 cm),
  • Un lien Viméo ou Youtube du dernier film du réalisateur ou du producteur sous-titrés en français ou en anglais (les courts et long-métrages sont acceptés).

Au terme de la semaine de formation, de rencontres et de présentations de projets, de nombreuses bourses de résidence d’écriture aussi bien en Afrique qu’en Europe seront décernées aux meilleurs projets.

L’édition 2020 se déroulera pour la résidence OUAGA FILM LAB du 14 au 19 septembre 2020 et pour les ateliers OUAGA PRODUCERS LAB du 10 au 19 septembre 2020 à Ouagadougou. Elle est organisée en étroite collaboration avec Sud Ecriture (Tunisie), l’EAVE (European Audiovisual Entrepreneurs), l’Institut français (IF Paris, IF Burkina Faso, la Fabrique des cinémas du Monde, la Cinémathèque Afrique), le Moulin d’Andé, le Festival international de film documentaire d’Agadir au Maroc (FIDADOC), le Groupe Ouest, le Medienboard Berlin–Brandenburg ; ainsi qu’avec le soutien du Bureau Suisse de la Coopération au Burkina, le Centre National du Cinéma et de l´image animée (CNC), de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), de l’Institut Goethe de Ouagadougou, de Canal Plus, de TV5MONDE et du Ministère de la culture et du tourisme du Burkina Faso.

©www.noocultures.info

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *