Tunisie : la ville d’El Jem annonce le retour de son célèbre festival de musique symphonique

Tunisie : la ville d’El Jem annonce le retour de son célèbre festival de musique symphonique

TUNISIE – Sous le slogan « Retour à El Jem », le Festival International de Musique symphonique d’Eljem a annoncé la programmation de sa trente-cinquième session, après deux ans de report en raison de la pandémie de coronavirus. C’était lors d’une conférence de presse tenue le 21 juin, journée de la musique. Cette année,  neuf représentations tunisiennes et internationales du 12 juillet au 13 août prochain.

La Tunisie participe au Festival International de Musique symphonique d’Eljem avec cinq représentations musicales:   l’Orchestre Symphonique Tunisien programmé le 12 juillet, l’Orchestre Symphonique les Solistes le 23 juillet, l’Orchestre de l’Académie du Théâtre de l’Opéra de Tunis le 28 juillet, Hassen Doss and Friends le 30 juillet et l’hommage aux femmes tunisiennes lors de leur Journée de la Femme, le 13 août.

Les performances tunisiennes retenues révèlent l’évolution de la scène symphonique. D’ailleurs, elles ont été programmées à deux dates importantes du festival, à savoir la date d’ouverture et celle de clôture, qui coïncide avec la Journée nationale de la Femme.

Les spectacles internationaux font leur retour à EL JEM, notamment à travers la coopération culturelle avec les ambassades d’Autriche et
d’Italie en Tunisie. Ainsi, l’Autriche présentera deux spectacles musicaux les 4 et 6 août avec le groupe “Shack Stew” et l’Orchestre du Bal de l’Opéra de Vienne. Quant à l’Italie, qui participe au festival depuis sa fondation, elle sera également présente avec un premier spectacle en hommage à “Morricone” et au cinéma italien le 16 juillet avec Andrea Griminali “Octa Jazz Quartet” en plus d’un concerto Italiano de l’Opéra italien programmé le 10 août.

Le Président de l’Association du Festival International de Musique symphonique d’Eljem, Ramzi Jinha, n’a pas omis d’évoquer l’importance du partenariat avec la Fondation Arts et Culture du groupe bancaire UIB, mécène principal du festival. Tout comme la Compagnie des chemins de fer nationaux qui apporte, cette année encore, son soutien au festival en assurant des voyages pour son public désireux de suivre des concerts où la magie de la musique symphonique se fond avec la beauté de l’amphithéâtre d’El Jem. Ramzi Jinha a également souligné l’importance du travail au développement du festival, un événement culturel dont le but est d’être un moteur de développement pour la ville tunisienne d’El Jem, située aux portes de la région du Sahel.

Pour sa part, le directeur artistique du festival, Mabrouk Layouni a parlé de la préparation de la programmation en peu de temps et de l’importante présence tunisienne. Il s’est attardé sur le développement de la musique symphonique en Tunisie. Il a précisé que le festival ne sera pas limité aux concerts organisés dans les mois de juillet et août mais s’étendra en septembre et sur d’autres mois de l’année.

Le Festival International de Musique symphonique d’Eljem a été fondé en 1986 par Mohamed Ennaceur, ancien maire de la ville d’El Jem. Un événement culturel qui a su s’imposer sur la scène internationale devenant ainsi le rendez-vous des amoureux de la musique, en particulier la musique classique. Les festivités prennent place dans la ville antique d’El Jem, Thysdrus, et son théâtre romain, monument historique classé Patrimoine mondial par l’UNESCO. Le festival d’El Jem permet de faire revivre l’amphithéâtre de la ville antique à travers ses soirées musicales.

Meriem CHOUKAIR, Stagiaire ©www.noocultures.info

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.