Festival international de Carthage : enfin la 56e édition !

Festival international de Carthage : enfin la 56e édition !

TUNISIE – Le Festival international de Carthage (FIC), évènement incontournable de la scène culturelle tunisienne et internationale, reprend après deux années de pause due au Covid19. Le festival organise en 2022 sa 56 e édition du 14 juillet au 20 août sous la houlette de Kamel Ferjani, musicien, compositeur et chef d’orchestre tunisien de renom.

Ce festival international accueille chaque année, depuis sa création en 1964, des artistes issus de différentes disciplines et nationalités au sein du majestueux théâtre romain de Carthage, symbole architectural de l’époque romaine qui a su, au fil des siècles, garder son prestige. Un festival « convivial, coloré, gai, comme une pomme que l’on croque à pleines dents », décrit
son directeur.

La conférence de presse de l’édition en préparation s’est tenue le 6 juillet 2022 dans l’un des sites archéologiques les plus réputés au niveau mondial : les Thermes d’Antonin, ensemble thermal le plus vaste de l’époque romaine en Afrique. L’événement s’est articulé autour de la présentation générale du festival ainsi que de la programmation prévue. Le directeur du festival a, de ce fait, présenté les artistes sélectionnés qui se produiront au cours de ce mois de festivités.

Une sélection qui s’oriente, cette année, vers la mise en valeur des artistes issus du monde arabe avec une majorité d’interprètes tunisiens (45%) et 30% d’artistes provenant des pays de la région MENA (région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord) contre seulement un quart du programme qui se compose d’artistes étrangers provenant d’autres régions du monde telle que l’Europe, l’Afrique sub-saharienne, etc.

Une baisse du nombre d’artistes internationaux, hors monde arabe, remarquable en comparaison aux éditions pré-pandémie. Un changement qu’explique le directeur du festival, Kamel Ferjani, par la diminution des fonds alloués à cette édition qui sont nettement inférieurs à ceux de la dernière édition, celle de 2019. Il ajoute que, en plus de ce changement dans la balance monétaire du festival, les prix des artistes internationaux ont augmenté les obligeant ainsi à faire quelques concessions.

Kamel Ferjani souligne, cependant, le nombre important de représentations inédites présentes cette année. En effet, près de la moitié de la programmation est constituée de nouveaux spectacles, que le public du FIC verra en avant-première. Un programme dont « 80% des représentations sont des représentations musicales » déclare le directeur du FIC. Il ajoute que le Festival international de Carthage est un « festival pluridisciplinaire » qui s’oriente plus vers les arts musicaux, traditionnels et modernes, avec une part de l’organisation consacrée aux arts scéniques divers (comédies, magies et autres).

Une sélection 2022 qui vise à satisfaire le public hétérogène : un enjeu du festival. « Un cheval de bataille dans la mise en place d’une politique culturelle », déclare le directeur de l’Établissement national pour la promotion des festivals et des manifestations culturelles et
artistiques, Youssef Lachkhem.

Mériem Choukair (Stagiaire) ©www.noocultures.info

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.