La biennale de Dakar, édition 2022, forge la résilience (Communiqué de presse)

La biennale de Dakar, édition 2022, forge la résilience (Communiqué de presse)

Dakar, le 02 Novembre 2021 – Plateforme de rencontre et de confrontation, espace de validation et de légitimation de la création, la quatorzième édition de la Biennale de l’Art africain contemporain se déroulera du 19 mai au 21 juin 2022 sous le thème Ĩ NDAFFA#.
La quatorzième édition de la Biennale de l’Art africain contemporain de Dakar, initialement prévue en mai 2020, était intitulée Ĩ NDAFFA.
Le Dak’Art a été reporté pour se tenir du 19 mai au 21 juin 2022 avec la même sélection et un programme légèrement revu. La prochaine édition s’inscrit donc dans la même veine tout en bonifiant son titre d’un dièse :
Ĩ NDAFFA#.

En allitérant son titre, la prochaine biennale se projette dans un mouvement qui respecte sa vision du même tout en étant autre. Si elle maintient l’idée première de la quatorzième édition de la biennale, elle illustre un monde translaté et parallèle suite à la pandémie du Covid-19. Le récit de la pandémie a soulevé de multiples questions liées au respect de la nature et à l’autonomie des sociétés africaines.

La crise a été le contexte d’un activisme social et artistique tant au niveau de la nécessité d’enfanter un nouveau monde pour résorber le déséquilibre.

Toutefois, cette édition 2022 de la biennale ne se concentre pas sur la pandémie du coronavirus, son discours ne change pas pour autant. En effet, bien avant la crise engendrée par le Covid-19, le thème de cette biennale nous invitait à réinventer nos modèles, et la pandémie a rendu cette démarche impérieuse et urgente la nécessité de la penser.

Cette année, la Biennale se donne pour projet de :
– Refuser la forme telle qu’elle est donnée. Le verbe Forger dénote la transformation de la matière, le plus souvent du métal. C’est dire que forger contient un sens aujourd’hui tomber dans l’oubli : créer, imaginer et inventer.
– Forger les sens qui sont encore informes. L’Afrique est le continent qui a maitrisé la transformation du fer bien avant l’Europe et sa révolution industrielle. Cette perte de l’initiative était une reddition du savoir et de la science. L’invite à la forge est symboliquement celle d’une reprise de l’initiative.

Elle se déclinera au travers des propositions des cinquante neufs artistes sélectionnés dans l’exposition internationale.
Sur la même ligne, le projet des Pavillons nationaux, à côté des projets spéciaux, donne l’occasion aux artistes nationaux de se confronter avec la scène internationale de l’art contemporain. Cet espace polymorphe accueille comme en 2018 des œuvres d’art et des réalisations reflétant les savoir-faire . Les deux pays invités d’honneur que sont la Chine et la République fédérale d’Ethiopie vont présenter, avec le Sénégal, pays hôte, une sélection de leur création nationale contemporain.

Communiqué de presse
Dakar, le 02 Novembre 2021
Biennale de Dakar
Info@biennaledakar.org
www.biennaledakar.org
19, Avenue Hassan II
Tel : 00221 33 823 09 18
B.P. : 3865 Dakar– Senegal

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *