Festival International de Hammamet : l’Orchestre National de Barbès fait son grand retour

Festival International de Hammamet : l’Orchestre National de Barbès fait son grand retour

TUNISIE – Le Festival International de Hammamet (FIH) a célébré, lors de la soirée du 31 juillet dernier, le grand retour d’un orchestre parisien de renom qui allie, depuis des décennies, sonorités maghrébines et françaises pour un mélange rythmé sans pareil.

L’Orchestre National de Barbès (ONB) revient sur la scène ouverte de Dar Sébastien : Centre Culturel International de Hammamet après 12 ans d’absence. Un retour très attendu pour cette 56ème édition du festival  qui marque également le retour du FIH.

L’Orchestre National de Barbès est un ensemble de musiciens, formé en 1996 par le bassiste et compositeur d’origine algérienne, Youcef Boukella. La troupe se compose d’artistes aux diverses ethnicités avec des membres de nationalités française, portugaise, algérienne et tunisienne.

Le groupe multi-ethnique est constitué de huit artistes, en plus du leader, avec Fatah Ghoggal à la guitare, Kamel Tenfiche aux percussions, Mehdi Askeur à l’accordéon, Ahmed Bensidhoum à la « Derbouka » (l’un des principaux instruments de percussion du monde arabo-musulman), Khlif Miziallaoua à la guitare, Maamoun Dehane à la batterie, Taoufik Mimouni au clavier et enfin Basile Théoleyre à la trompette.

Notons que tous, hormis Mamoun Dehane, Taoufik Mimouni et Dominique Sablier, sont vocalistes et participent, de ce fait, soit aux chœurs, soit au chant.

Puisant leur inspiration dans la musique populaire algérienne,  plus précisément du Raï algérien (genre musical folklorique algérien), les instrumentistes n’hésitent pas à mélanger les sonorités maghrébines à d’autres genres musicaux tels que le reggae, la salsa, le jazz ou encore le rock pour donner cette touche musicale unique qui fait danser le public, au niveau mondial, depuis plus de 25 ans. Un « melting-pot » qui se ressent tant dans la composition que dans les titres de l’orchestre.  

« Rien n’a changé depuis 12 ans, pas une ride », déclarent trois membres du groupe, Mehdi Askeur, Taoufik Mimouni et Kamel Tenfiche, aux journalistes lors du point presse qui a suivi la représentation. En effet, l’ONB fête son retour sur la scène mythique du Festival International de Hammamet après plus d’une décennie d’absence. Un retour attendu par les mélomanes amoureux et enthousiastes. Un concert de retrouvailles d’une heure et demie, avec au programme de la danse et du chant pour les festivaliers réceptifs. « Un retour de magie », a déclaré  le trio aux journalistes lors du point presse. Une soirée enchantée que les spectateurs et interprètes ne pourront oublier.

Meriem CHOUKAIR, Stagiaire ©www.noocultures.info

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.