Écrans Noirs 2022 : des projections annoncées dans les communes

Écrans Noirs 2022 : des projections annoncées dans les communes

CAMEROUN – La 26ème édition de ce festival se tient du 1er au 8 octobre prochain à Yaoundé et Douala sous le thème «Le cinéma, un art total ». Nous vous présentons en cinq points, les grandes articulations de ce rendez-vous qui célèbre les cinémas africains  et d’ailleurs.

Bassek Ba Kobhio, le délégué général a donné une conférence de presse le 14 septembre à Yaoundé à cette occasion. Il était entouré pour la circonstance de : Faï Donatus, le directeur de la cinématographie au ministère des Arts et de la culture (Minac), de Lazare Etoundi, journaliste principal et directeur délégué des Écrans Noirs et plusieurs de ses partenaires. Voici ce qu’il faut retenir de cette rencontre.

1) Retour au palais des Congrès

Contrairement à l’année dernière durant laquelle le festival et la montée des marches se sont tenus au Palais des Sports de Yaoundé, Écrans Noirs reprend ses quartiers habituels. Les cérémonies d’ouverture  et de clôture avec montée des marches sur tapis rouge auront lieu sur la colline de Nkol Nyada, où est logé le palais des Congrès de Yaoundé. Le village du festival sera cependant ouvert au musée national. Il sera animé par des stands d’exposition, la tenue du colloque international sur le thème « Le cinéma, un art total », du marché du film, un atelier de critique cinématographique, des projections en plein air, un concours de danse. « Nous aurons un plateau musical relevé. Avec notamment les principales stars du mbolé », a précisé Bassek Ba Kobhio.

2) Le  rappeur Passi en guest star

Nominé aux Sotigui Awards (récompense des meilleurs acteurs africains et de la diaspora se déroulant à Ouagadougou au Burkina Faso, chaque année)  dans la catégorie « Meilleur acteur de la diaspora »,  le rappeur Français Passi est annoncé comme invité de marque au festival Écrans Noirs. Acteur depuis 2004, l’originaire du Congo-Brazzaville est à l’affiche du film « Le Prince » sorti en 2021 réalisé par  Lisa Bierwirth. C’est le 8ème film dans lequel joue cette figure de proue du rap français depuis « No Way » d’Owell Brown en 2004. Réalisateur de clips vidéo depuis 1998, Passi prépare actuellement  la sortie de son EP « Passi Afro », prévu le 23 septembre.

3) 16 prix en compétition

«Lingui, les liens sacrés »,de Mahamat Saleh Aroun, « L’accord » de Frank Thierry Lea Malle, « Freda » de Gessica Généus, «J’irais au diable » de Mechia l’Jhanem, « Coup de grâce » de Steven Af, sont quelques films en compétition aux Écrans Noirs. « Nous avons reçu 500 films suite à notre appel à soumission. Nous avons sélectionné 80 films qui représentent 31 pays parmi lesquels 26 pays africains. Vous savez que le Grand Prix, c’est l’Écran d’Or mais nous avons aussi l’Écran du film camerounais. Nous avons aussi le prix de la meilleure comédienne et du meilleur comédien camerounais et africain. Cette année chaque prix sera accompagné d’une possibilité surtout pour les films camerounais, nous aurons 5 possibilités pour des jeunes gagnants de voyager et d’aller dans des festivals à l’étranger grâce à notre partenaire aérien », promet Bassek Ba Kobhio.

4) Le cinéma au cœur des communes

Intitulé « Écrans Noirs fait son cinéma », l’initiative est l’une des innovations du festival. Elle a débuté l’an passé lors de la 25ème édition et se poursuit cette année. L’objectif est d’organiser des projections dans 30 communes de Yaoundé et les petites villes environnantes. « Ces communes ont été choisies  en fonction de leurs intérêts pour la culture. Les caravanes vont se dérouler pendant 2 à 3 jours car les populations ont soif de cinéma », explique le délégué général des Écrans Noirs.

5)  Ciné-clubs pour adolescents

Le festival monte d’un cran dans sa volonté de développer la culture  cinématographique  des enfants. Plusieurs activités ciblent les tout-petits et les adolescents. Ils seront d’ailleurs les premiers  à  entrer dans le bain  du festival avec l’ouverture du « Kids cinéma  corner », le  28 septembre pour les enfants de 7 à 13 ans. Quant  aux ados, ils auront droit à des ciné-clubs. Les activités seront organisées autour des séances de visionnage, de critique de films et la formation aux métiers du cinéma.

 Elsa Kane Njiale (contribution) ©www.noocultures.info

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.