Burkina Faso : une semaine studieuse pour les critiques de cinéma

Burkina Faso : une semaine studieuse pour les critiques de cinéma

BURKINA FASO – La 6e édition de la Semaine de la Critique de Cinéma de Ouagadougou(SECRICO) s’est ouverte ce mardi 6 Septembre 2022 dans la capitale burkinabè. L’initiative vise à mettre en lumière l’important rôle des critiques dans le développement de l’industrie cinématographique. 

La cérémonie de lancement officiel, ce 6 septembre à l’Institut de l’Image et du Son/Studio-Ecole (ISIS/SE) à Ouagadougou au Burkina Faso, a été l’occasion pour l’Association des Critiques du Burkina Faso (ASCRI-B) de réaffirmer son engagement pour la formation et la professionnalisation des critiques. Comme les éditions précédentes, cette session de la semaine de la Critique de Cinéma de Ouagadougou met en avant les films burkinabè. Au total, 18 films sont prévus et seront analysés par les participants sous la conduite de professionnels et personnes ressources mobilisés.

Présents au lancement, le Directeur Général du Cinéma et de l’Audiovisuel, Bonaventure Ouédraogo, représentant le Ministère de la communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, et le Directeur de l’ISIS/ SE, Dr Frédéric Kaboré, ont salué l’initiative et félicité les organisateurs pour leur engagement dans la formation des jeunes critiques de cinéma.

Cette première journée a été marquée par la projection du film « La nuit de la vérité » en présence de la réalisatrice burkinabè Fanta Régina Nacro, suivie d’échanges modérés par le Pr Mahamadou Lamine Ouédraogo. Produit en 2004, le film reste d’actualité. Il rappelle en effet l’atrocité et la violence dans les conflits qui ont marqué certains pays d’Afrique et du monde tels le Congo, le Soudan, le Rwanda, la Yougoslavie.

Prévue pour se tenir jusqu’au 12 septembre, cette 6e édition de la Semaine de la Critique de Cinéma de Ouagadougou connaîtra, outre les projections et débats, la publication d’un nouveau numéro du magazine Faso Cinéma qui mettra en avant les films projetés.

Sita PARE (Stagiaire) ©www.noocultures.info
Illustration : Place des cinéastes à Ouagadougou (Burkina Faso)

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.