Editorial : Osons (encore!) parier sur les cultures africaines

Editorial : Osons (encore!) parier sur les cultures africaines

L’effervescence artistique et culturelle sur le continent est telle qu’on s’étonne parfois de ne pas découvrir suffisamment de contenus qui en rendent compte, notamment sur internet. Du nord au sud, de l’ouest à l’est, sans oublier le centre et la diaspora, l’Afrique bouillonne et son génie créateur s’active et rivalise d’ardeur pour révéler le potentiel culturel, artistique et touristique du continent. Mais alors qu’est-ce qui justifie ce sentiment de rareté d’informations sur ce bouillonnement ?

L’enquête que nous avons menée à ce sujet auprès des acteurs culturels met en avant non pas l’absence de contenus sur les cultures africaines mais surtout, la nature de ces informations et comment elles sont abordées. La majorité des acteurs pointent du doigt le manque d’approfondissement des sujets de la culture africaine, le peu d’engouement des créateurs de contenus à proposer des lectures des démarches artistiques.

Il est vrai que ces dernières années, on a de plus en plus de médias qui se focalisent sur la culture sur le continent. L’offre éditoriale spécialisée s’améliore avec des plateformes comme Africultures, Culturiche, Dekartcom, Music in Africa (spécialisé en musique), Awotele (spécialisé en cinéma), sans être exhaustif. Mais il n’en demeure pas moins vrai qu’il faut davantage d’analyses, avec des données ; davantage d’enquêtes sur des sujets d’intérêts.

C’est un pari qu’il faut oser prendre pour les cultures africaines. C’est ce pari que la plateforme No’o Cultures veut contribuer à relever.

Créée en écho aux dynamiques culturelles d’ici et d’ailleurs, la plateforme noocultures.info se positionne comme un média 100% communautaire, au service des cultures africaines. L’idée paraît simple, mais la tâche est compliquée et immense. Si elle permet de renseigner de façon plus détaillée les cultures africaines, la plateforme no’o cultures souhaite également être la liane qui lie l’ensemble des peuples africains. In fine, devenir une plateforme où se rencontrent et dialoguent les cultures, un espace de découverte et d’acceptation de l’autre.

Voilà ce qui a motivé la mise en place de cette plateforme. Sa structuration et son ergonomie ont été pensées pour rendre l’expérience du lecteur la plus agréable possible : l’info qu’il faut, quand il faut…

C’est ce que vous avez souhaité. C’est ce que nous vous offrons.

Au nom des cultures africaines.

L’équipe éditoriale

©www.noocultures.info

laissez un commentaire

1 Comment

  1. L’Afrique a besoin de s’affirmer culturellement parlant il est important de redinamiser notre savoir culturel.Je crois qu’un réseau comme Apic à travers ces plates-formes(www.noocultures.info…) ouvre les portes des frontières et crée un véritable stable de promotion de nos valeurs.Merci à vous pour cette aventure

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *