Diary Nofy : Un recueil de nouvelles histoires pour les enfants de La Grande île

Diary Nofy : Un recueil de nouvelles histoires pour les enfants de La Grande île

www.noocultures.info – C’est une nouvelle page qui est en train de s’écrire pour la jeunesse malgache, pour l’éducation ainsi que pour la littérature jeunesse de Madagascar. De nouvelles perspectives s’ouvrent à cette île grâce au concours Diary Nofy (diary : journal, nofy : rêve). Ce projet a vu le jour dans le but de distribuer des livres à des enfants des Ecoles Primaires Publiques de Madagascar entre huit et quatorze ans.

En effet, dans les vingt-cinq mille EPP ou Ecoles Primaires Publiques de Madagascar, les livres manquent. Selon Lalaina Rafanomezantsoa, l’un des membres du comité d’organisation du concours : « L’ONG Friends Of Madagascar a fait le constat selon lequel les enfants, en particulier ceux qui proviennent de milieux reculés ne disposent que de vieux ouvrages usés, de plus, il n’y en pas assez pour tout le monde ». Il y a un problème de réédition d’ouvrages scolaire et bien qu’il existe des maisons d’éditions qui publient des livres jeunesse, les enfants des établissements publics n’y ont pas forcément accès. C’est pourquoi Diary Nofy veut apporter sa contribution.

Après avoir observé les difficultés rencontrées par ces enfants, l’ONG Friends of Madagascar en collaboration avec l’association Teach For Madagascar, avec l’aide de quelques partenaires ont organisé un concours d’histoires courtes dans le but d’en recueillir les meilleures pour ensuite les publiées dans des recueils qui seront ensuite distribués. Pour cette première édition, seulement un peu plus de deux milles livres vont pouvoir être imprimés. Mais Diary Nofy n’est qu’à son commencement. Toutefois, c’est un projet qui ne manque pas de se faire remarquer, la réalisation des ouvrages se fait avec les plus grands soins. Les organisateurs se sont appliqués à constituer un jury d’exception lors de la sélection des histoires. Ils ont également fait de même dans la conception du design et dans le choix des artistes qui vont illustrer chaque histoire.

Recueil bilingue

Les cinq lauréats de la première édition du concours Diary Nofy © Rindra Randriandimbimahazo / TFM

Le concours Diary Nofy se destinait aux auteurs professionnels ainsi qu’aux amateurs. L’appel avait été lancé du 30 septembre 2019 au 29 novembre 2019. Chaque candidat avait le choix entre proposer un texte écrit en français ou bien en malgache. Ceux qui conçoivent le livre se chargeront des traductions. Mis à part cela, les histoires devaient tourner autour des aspects culturels de Madagascar.

Le concours a reçu un peu plus de quatre cent candidatures, une bonne quarantaine a été sélectionnée pour être examinée par le jury. Cinq lauréats sont ressortis de la délibération finale : Prisca Rasetarivelo (La quête de Le Bozaka), Irma Larroque Raharinantenaina (Harena ny ala), Tojonantenaina Yannick Andrianambonisoa (D’où vient le vent), Antsa Fidisoa (Bemakely sy ny savika) et Ravaka Mihamina (Les six villages ennemis). Diary Nofy est l’un des rares concours d’écriture centrés sur la littérature jeunesse. Il s’agit également d’une plate-forme permettant de faire découvrir de nouveaux talents d’écriture. Les cinq lauréats ont reçu leurs prix le 29 janvier 2020 à l’EPP Ambohimiandra. C’est dans un cadre intimiste et non moins modeste que la cérémonie s’est tenue. Ce fut une manière pour les organisateurs de donner un rôle aux enfants, ceux pour qui les livres se destinent.

Des histoires où les enfants malgaches se reconnaîtront

Au-delà du problème de manque de livres, Diary Nofy traite également une autre réalité rarement évoquée. Ce concours placé sous le thème des cultures de Madagascar a été créé de sorte que des auteurs imaginent des histoires permettant aux enfants de mieux connaître leur île. Diary Nofy est une occasion pour révéler des histoires typiquement malgaches qui parleraient davantage à ces enfants. Comme l’explique Ony Ratsifandrihamanana, membre du comité d’organisation : « Des histoires qui les concernent, qui parlent d’eux dans leur langue.Il est également question de remédier au fait que les Malgaches ont du mal à se représenter dans des histoires au quotidien ».

Quelque part, il est question d’asseoir l’identité à travers des histoires basées sur la vie quotidienne et sur des aspects culturels de Madagascar. Il s’agit aussi de mettre un peu de côté les contes populaires figurants dans les livres provenant de l’étranger. Le concours Diary Nofy est une belle initiative. Cette première édition est un premier pas pour qu’un jour il y a un livre pour chaque enfant malgache.

Par Niry Ravoninahidraibe (Collaboration) ©www.noocultures.info
Illustration : Cérémonie de remise de prix du concours Diary Nofy, le 29 janvier 2020 à l’EPP Ambohimiandra© Rindra Randriandimbimahazo / TFM

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *