Festival Rendez Vous Chez Nous : « La médiation n’est pas un vain mot »

Festival Rendez Vous Chez Nous : « La médiation n’est pas un vain mot »

Ecouter plus que parler, assister, soutenir et parfois s’impliquer. Depuis la création du festival Rendez Vous Chez Nous au Burkina Faso, l’équipe de médiation prend son rôle très à cœur. Véritable pont entre les populations, le Comité d’organisation et les artistes, elle discute avec chacune des parties afin que la démarche artistique de jouer ou de créer dans la rue, soit comprise, acceptée et partagée. Mais l’impact sur le plan social n’est pas négligeable.

Ce dimanche matin, le cortège composé de motos et de voitures s’ébranle en direction de Komsliga, une commune rurale située à une trentaine de kilomètres de Gounguin, le quartier qui reste le cœur du festival Rendez Vous Chez Nous. L’objectif de ce « petit voyage » est d’aller présenter les vœux du Collectif ACMUR, la structure organisatrice du festival, aux autorités locales et chefs traditionnels. « C’est devenu une tradition, explique Boniface Kagambega, Directeur artistique du Collectif et Directeur du festival. Nous mettons un point d’honneur à maintenir une certaine proximité avec les responsables et habitants des localités où nous intervenons. Cela facilite les relations et nous aide énormément dans nos travaux ».

Dans la commune rurale de Komsliga dont 6 villages accueillent les activités du festival, l’équipe rencontrera plusieurs autorités, dont le Chef traditionnel avec qui elle passera près d’une heure à recevoir conseils et bénédictions. Il sera présent à quelques activités qui auront lieu dans sa commune durant le festival et également à la cérémonie d’ouverture du festival prévu le 14 février 2019. Un résultat positif pour l’équipe de médiation du Collectif dont le rôle est, justement, d’obtenir l’adhésion de toutes personnes concernées par les activités du festival créé il y a 10 ans et qui a su s’implanter avec méthode dans les mœurs des populations.

L’âme et l’arme du festival

Au siège du Collectif ACMUR et du festival Rendez Vous Chez Nous, l’équipe de médiation composée d’une dizaine de personnes se concertent avant de se rendre sur le terrain. Coordonnée par la présidente du Collectif ACMUR, Amélie Tapsoba, l’équipe travaille depuis plusieurs mois au plus près des populations de toutes les localités concernées par le festival. La place de la femme, village du festival ; les écoles du quartier ; les hôtels ; les restaurants ; l’orphelinat de Loumbila, chaque espace est couvert par des petits comités qui sont le pont entre l’équipe du festival et les populations. Un projet pensé par un artiste et qui implique les populations ? On fait appel à l’équipe de médiation. Des travaux d’aménagement à exécuter ? Toujours l’équipe de médiation.

« Toute information à apporter à la population sur le terrain passe par notre équipe de médiation. La plupart des membres de cette équipe ont tissé des liens privilégiés avec les habitants avec qui ils passent beaucoup de temps. Cela facilite les relations avec le festival. Tout le long de l’année, en dehors même du festival, nous maintenons cette relation pour montrer qu’on n’est pas là juste dans le cadre du festival. Nous sommes à leurs côtés pour les évènements heureux comme malheureux » confie Amélie Tapsoba, au détour d’une conversation sur l’importance de la médiation dans la réussite du festival. « La médiation n’est pas un vain mot pour nous. Je dirai que c’est l’âme et l’arme du festival. Elle nous a permis d’éviter bien de situations », conclut-elle.

Pour le meilleur

La Place de la Femme, village du festival, symbolise à elle seule l’impact de cette médiation sur le bien être des riverains. Situé au cœur du quartier Gounghin, cette place abritait, à la création du festival, une fontaine d’eau et un petit bar. Il était aussi un lieu où étaient stockées et détruites les ordures produites par les populations. Au fil des éditions du festival, des discussions avec les populations et après avoir repéré l’espace comme potentiel village du festival, l’espace sera aménagé, avec l’aide des populations. « On a aidé la population à rêver près d’elles. On a pris le soin de discuter avec les sages et notables. Au début, il y avait la peur d’une récupération de l’espace, en voyant de nombreux européens y affluer. Au fur et à mesure, ils ont compris le sens de notre démarche », se réjoui Boniface Kagambega.

De petits bars et commerces sont mis en place et fonctionnent durant le festival qui accueille des milliers de personnes par édition, en février. La gestion de ces espaces de vie est confiée aux femmes du quartier réunies en association, « gracieusement ». Aujourd’hui, l’espace qui sera baptisé, officieusement, Place de la Femme vit en permanence, indépendamment de la tenue du festival.

Autre résultat positif de l’action de la médiation, la réussite des travaux d’aménagement des ruelles du quartier Gounghin. Inscrits dans les activités en prélude à la 10ème édition du festival Rendez Vous Chez Nous, ils ont été exécutés avec l’accord des populations qui ont reçu la visite des médiateurs qui leur ont expliqué le bien-fondé cette action. L’idée a été partagée, discutée et acceptée. Les populations ont ainsi pu proposer quelques ruelles qui ont été prises en compte par les travaux.

Sur le plan artistique enfin, la médiation a sonné la mobilisation des femmes pour participer à un projet de défilé de mode en tenue traditionnelle prévu toujours dans le cadre de cette 10è édition du festival Rendez Vous Chez Nous qui démarre le 09 février 2019. Le défilé aura lieu le 14 février, jour de célébration de la St Valentin, la fête de l’amour pour acter définitivement l’union entre les populations et le festival. L’équipe de médiation serait sans doute au premier rang.

©www.noocultures.info

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.