7ème Festival Afro Beat de Ouagadougou : Le Togo et la Côte d’Ivoire sonnent l’ouverture à l’international

7ème Festival Afro Beat de Ouagadougou : Le Togo et la Côte d’Ivoire sonnent l’ouverture à l’international

La 7ème édition du festival de musique Afro Beat s’est ouverte ce mercredi 27 mars à Tampouy, un quartier situé dans le 3ème arrondissement de Ouagadougou au Burkina Faso. Cette année, sous la direction de Jean-Marie Nabi, alias Zopito, l’évènement s’offre une ouverture à l’international avec la présence du Togolais CharlOzzo et de l’ivoirienne DS Cynthia.

La vision affichée par le promoteur du festival Afro Beat de Ouagadougou d’ouvrir l’évènement à l’international se concrétise cette année, à la faveur de cette 7è édition, par la programmation des artistes CharlOzzo du Togo et DS Cynthia de la Côte d’Ivoire. Une ouverture qui se justifie à plus d’un titre à en croire le promoteur de l’évènement, l’animateur et entrepreneur culturel Jean-Marie Nabi, alias Zopito.

« Le festival de musique Afro Beat rend hommage à l’un des premiers et grands panafricanistes en la personne de FelaKuti, considéré comme l’inventeur de l’afrobeat et dont l’héritage musicale est immense. En attendant de recevoir un de ses descendants sur une de nos prochaines éditions, nous avons commencé notre ouverture à l’international cette année par le Togo et la Côte d’Ivoire qui sont des pays limitrophes au Burkina Faso »a-t-il laissé entendre ce mercredi 27 mars à l’ouverture de cette édition du festival prévue pour durer 5 jours.

Dévoilant la programmation, les organisateurs font savoir que l’artiste togolais sera sur scène le dimanche 31 mars en clôture du festival, deux jours après l’ivoirienne dont la prestation est prévue pour le vendredi 29 mars au plateau omnisports de Tampouy, village du festival.

Que les bénédictions soient !

Concerts et formation au profit des acteurs culturels, des managers, des administrateurs et des artistes musiciens meubleront essentiellement cette édition qui prévoit également une rue marchande pour l’exposition des atouts artisanaux du Burkina Faso mais aussi des restaurants et un espace de jeux pour enfants. Des innovations expérimentées cette année par le comité d’organisation qui révèle aussi avoir fortement sollicité et impliqué les autorités coutumières de la localité.

Spécialement mises à l’honneur pour cette édition, plusieurs autorités coutumières du 3ème arrondissement étaient dont présentes à la cérémonie d’ouverture du festival riche en prestations diverses. « Une des particularités de cette édition est que nous avons décidé de faire appel aux tambours parleurs de la cour royale de Goughin ; de convier et de mettre à l’honneur les autorités coutumières  du 3è arrondissement, notamment le Kassiri, le Nem Naaba, le KilwinNaaba et le TampouyNaaba. Nous avons également décidé d’inviter les cavaliers de Widi » confie Zopito qui conclut que tous ces éléments réunis augurent d’une belle célébration de l’Afro Beat.

Initié depuis 2012, le festival de musique Afro Beat de Tampouy à Ouagadougou est une manifestation musicale et culturelle ayant pour objectif de créer des opportunités pour les artistes du Burkina Faso, en leur permettant de jouer sur une scène professionnelle et de promouvoir tous les rythmes et sonorités qui préservent l’Afrique et ses valeurs.

©www.noocultures.info

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.