Africa 2020 / Résidence de recherche : appel à projets

Africa 2020 / Résidence de recherche : appel à projets

Date limite | 17 mars 2020

Dans le cadre de la saison Africa2020, l’Institut Français et le Centre des arts d’Enghien-les-Bains près de Paris s’associent pour soutenir et accueillir en résidence de recherche 2 jeunes talents africains, 1 chorégraphe-interprète et 1 compositeur-interprète, et leur offrir :
> UNE BOURSE DE 3000 €
> UN ACCUEIL EN RESIDENCE D’1 MOIS (02.11.20 > 03.12.20)
> UNE AIDE A LA DIFFUSION

CADRE

Africa2020 est un projet panafricain et pluridisciplinaire, invitant à regarder et comprendre le monde d’un point de vue africain. Portée par l’Institut Français et destinée à tous les publics, cette Saison inédite est centrée sur l’innovation dans les arts, les sciences, les technologies, l’entrepreneuriat et l’économie. Elle favorisera les mobilités, mettra à l’honneur les femmes dans tous les secteurs d’activité et ciblera en priorité la jeunesse. Elle reposera également sur des projets coproduits par des professionnels africains et des institutions françaises.
Pour en savoir plus : www.institutfrancais.com/fr/zoom/la-saisonafrica-2020

S’inscrivant dans le cadre d’Africa2020, le Centre des arts (Cda) propose un temps fort artistique entre le 2 novembre et le 3 décembre 2020, lors de sa prochaine saison. Décliné à travers différents champs disciplinaires, ce temps fort comportera :
un volet musique avec l’accueil d’un artiste compositeur-interprète africain en résidence et d’une sortie de résidence publique ;
un volet danse avec l’accueil d’une représentation de la pièce « ré-incarnation » de Qudus Onikeku et l’accueil d’un artiste chorégraphe-interprète en résidence et d’une sortie de résidence publique ;
un volet cinéma avec la programmation de ciné-clubs autour de réalisateurs africains pour le jeune-public ;
un volet littérature avec une conférence d’une autrice rwandaise ;
un volet industries culturelles et créatives avec une rencontre du Numeric Lab, l’incubateur d’entreprises innovantes du Cda, et des projets portés par trois de ses entreprises liées au continent africain : Samapass, Diambars Arena et Muzikncom.

Créant des passerelles entre chaque discipline artistique, ce temps fort permettra de refléter à la fois la dimension interdisciplinaire des arts numériques et de la création contemporaine africaine.

Cet appel à projet, en lien direct avec les volets musique et danse, a pour objet de repérer de jeunes talents africains dans le champ de la danse et de la musique, chorégraphes-interprètes et auteurscompositeurs-interprètes, ayant la volonté d’explorer une pratique au croisement des arts vivants et des arts numériques. Deux lauréats seront désignés : un dans le champ de la danse et un dans le champ de la musique. Le comité de sélection sera composé de professionnels africains et du Cda.

La résidence au Cda permettra d’offrir à ces artistes durant un mois un cadre d’expérimentation à la fois artistique (mise en réseau avec les artistes et créateurs associés au lieu) et technologique (accès à des dispositifs et des équipements technologiques tels que l’holographie, des systèmes d’interactivité via capteurs, des outils de production vidéo…) et de présenter publiquement le fruit de leur travail de recherche au Cda à l’issue de leur résidence.

CONDITIONS D’ELIGIBILITE

La résidence est ouverte à tout artiste répondant aux critères
suivants :
> Être un artiste résidant en Afrique ;
> Être considéré comme un artiste professionnel repéré ou émergent ;
> Développer un travail dans le champ du spectacle vivant avec une dominante soit danse, soit musique ;
> Porter un projet de création hybridant le spectacle vivant avec la technologie ou les dispositifs numériques ;
> Savoir s’exprimer couramment en français ou en anglais ;
> Etre disponible entre le 2 novembre et le 3 décembre 2020 ;
> Avoir présenté au moins deux œuvres publiquement ;
> Avoir un 1er réseau de soutiens : institutions, lieux de diffusion, producteurs.

Durée de la résidence : 1 mois _ 2 novembre au 3 décembre 2020

THÉMATIQUES

Parmi les cinq axes de réflexion proposés par la Commissaire générale de la Saison Africa2020, Ngoné Fall, pour structurer cette Saison, le Cda a choisi d’axer sa programmation sur les deux axes suivants : Oralité augmentée et Archivage d’histoires imaginaires.
Les travaux menés par les deux artistes durant leur résidence devront donc faire écho à l’une ou l’autre de ces thématiques.

Oralité augmentée
L’Afrique utilise depuis des siècles des formes visuelles, orales et écrites, matérielles et immatérielles, pour transmettre des idées, des savoirs et des connaissances. Qu’il s’agisse des hiéroglyphes de l’Égypte antique, de l’alphabet Guèze, des récits des griots du Mandé, des codes rythmiques des tambours ou du Kebra Nagast, les exemples sont multiples.
Que signifie l’oralité au 21ème siècle? La télévision, la radio, le cinéma et la musique, sont des vecteurs traditionnels de diffusion orale de connaissances, d’histoires et de morales. Ils partagent aujourd’hui cette mission de transmission avec de nouveaux supports nés des  innovations liées au numérique: Smartphones, Internet, Twitter, Instagram, et toutes les applications qui véhiculent des idées à travers des émoticônes.

Archivage d’histoires imaginaires
Comment nos histoires personnelles, familiales, nationales, régionales et continentales sont-elles en lien avec l’Histoire du monde? À travers quels prismes se raconte l’histoire et quels sont les véhicules de transmission ?
À l’heure des réseaux sociaux et des lanceurs d’alertes, les rôles et les responsabilités se sont démultipliés et les faits divers prennent souvent le pas sur le recul et l’analyse pondérée. Comment se transmet la mémoire et dans quels buts? Avons-nous vraiment appris des erreurs du passé ? Qui décide de ce qui est majeur et de ce qui relève de l’anecdotique? Que faisons-nous de nos archives personnelles ? Que diront les milliards de messages audios, de sms, de courriels, de comptes de réseaux sociaux et de sites Internet de l’état de l’humanité au 21ème siècle?

> Le Cda souhaite privilégier ces deux thématiques car la création numérique pose par essence et avec acuité la question des nouveaux langages, à la fois nouveaux langages d’écriture à travers internet et le transmédia, et nouveaux langages scéniques. Les outils de la création numérique questionnent les rapports entre écrit et oral, et engagent à exploiter le potentiel immense offert par les interactions entre ces deux modes d’expression. Par là-même, ces outils peuvent permettre d’interroger la place des dialectes et des langues vernaculaires dans l’Afrique contemporaine, et le métissage des langues. Enfin, ils peuvent également aider à appréhender, sous un angle complétement neuf et créatif, les notions de transmission et d’héritage telles qu’elles sont pensées et vécues, en France et en Afrique.

CRITÈRES DE SÉLECTION

La sélection des deux artistes résidents sera faite par un comité composé par des professionnels africains et l’équipe du Cda.
Le comité sera particulièrement attentif à :
 La valeur artistique globale de la proposition ;
 La pertinence du maillage ou de l’hybridation entre arts vivants et technologie/arts numériques dans la note d’intention ;
 Le lien avec l’une des 2 thématiques suivantes: “Oralité augmentée” et “Archivage d’histoires imaginaires” ;
 La pertinence d’un accueil en résidence pour expérimenter et développer le projet ;
 Le potentiel d’intégration à la politique de production et de programmation des diffuseurs français, africains et internationaux.

PARTENAIRES

L’Institut français
L’Institut français est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) français, opérateur du ministère chargé des Affaires étrangères et du ministère chargé de la Culture pour l’action culturelle extérieure de la France.
Centrées à l’origine exclusivement sur les arts et la culture, les Saisons s’ouvrent à la recherche, au sport, à l’économie, au tourisme et à la gastronomie. D’une durée de 3 à 6 mois, elles sont décidées au plus haut niveau de l’État et reflètent les orientations stratégiques de la politique culturelle extérieure de la France.
www.pro.institutfrancais.com/fr/offre/presentation-des-saisons-etannees-croisees

Le Centre des arts
« Scène conventionnée d’intérêt national art et création pour les écritures numériques et le spectacle vivant » par le Ministère de la Culture et de la Communication pour la période 2020-2023, le Centre des arts (Cda) est un centre de création et de diffusion transdisciplinaire abordant, à travers l’art, la transformation de nos sociétés et nos environnements dans le tout numérique. Inscrit dans des réseaux professionnels internationaux, le Cda favorise la mobilité des œuvres et des artistes et l’échange d’expertise jouant ainsi le rôle de plateforme de coopération culturelle. Le Cda développe également un pôle de recherche et d’expérimentation artistiques, renouvelant les formats de création et les formes d’adresses au public, à travers un programme de résidences (91 artistes résidents soutenus depuis 2002). Le lieu dispose par ailleurs d’un incubateur de startups numériques : le Numeric Lab, d’espaces de vie et de co-working, d’un auditorium de 380 places, de deux studios de création, d’un hébergement pour 8 personnes et d’un studio de production numérique et audiovisuelle.
www.cda95.fr

Le Cda est situé à Enghien-les-Bains, seule ville thermale d’Ile-deFrance, à 12 minutes en train de la Gare du Nord (ligne H). Désignée ville créative des arts numériques en 2013 au sein du Réseau des villes créatives de l’UNESCO, Enghien-les-Bains est la plus petite ville au monde à développer une politique de soutien à la création numérique qui porte ses fruits non seulement dans le domaine des arts et de la culture, mais également de l’éducation, de la formation et de l’économie.
www.enghienlesbains.fr/fr

ENGAGEMENTS

Engagements du Cda :
– Versement d’une bourse de recherche à hauteur de 3000 euros TTC ;
– Frais de transport ;
– Prise en charge du visa ;
– Mise à disposition d’un studio et d’un équipement technique spécifique (cf. fiche technique jointe) ;
– Prise en charge d’un hébergement à la villa des artistes (cf. descriptif joint) ;
– Accompagnement et conseil des équipes du Cda en termes de production, de médiation, d’administration et d’ingénierie ;
– Programmation d’une présentation publique du travail le 3 décembre 2020 : sortie de résidence commune des 2 artistes issus de cet appel à projets faisant l’objet d’une performance présentée dans le hall du Centre des arts (jauge de 200 personnes) ;
– Mobilisation d’un réseau de partenaires et de programmateurs pour découvrir une ou des étapes de la résidence ;
– Relais en termes de communication ;
– Documentation du travail de résidence : captation/docu vidéo et/ou livret – en ligne et/ ou papier : outil important pour communiquer sur le projet et le diffuser à terme.

Engagements de l’artiste :
– Travail de recherche au Cda d’Enghien-les-Bains durant toute la durée de la résidence du 2 novembre au 3 décembre 2020 ;
– Présentation d’une étape de travail publique à l’issue de la résidence ;
– Participation à des rencontres et ateliers avec les publics scolaires et individuels du territoire.

MODALITÉS DE CANDIDATURE

Pour postuler, le candidat doit compléter le formulaire de candidature en ligne et poster les éléments du dossier via le lien suivant : https://urlz.fr/bISC

LE DOSSIER DE CANDIDATURE DEVRA ÊTRE REDIGE EN FRANÇAIS OU EN
ANGLAIS ET COMPRENDRE :
> Une fiche de renseignements ;
> Un dossier de présentation de l’artiste : biographie(s), historique, démarche (2000 mots maximum) ;
> Une note d’intention du projet de création (2000 mots maximum) ;
> Une courte vidéo (2 à 3 min maximum) où l’artiste se présente et explique son projet de création ;
> Des liens youtube ou viméo présentant une ou deux œuvres récentes (extraits ou versions longues, avec mot de passe si nécessaire) ;
> Tout document complémentaire susceptible d’appuyer la candidature (lettres de soutien…).

Dead line : 17 mars 2020

CALENDRIER

LANCEMENT DE L’APPEL : 18 février 2020
DATE LIMITE DES CANDIDATURES : 17 mars 2020
CHOIX DES 2 ARTISTES RÉSIDENTS PAR LE COMITÉ : 31 mars 2020

CONTACTS

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter au Centre des arts:
Marie Lesage, chargée de la coopération de projets européens et internationaux
mlesage@cdarts.enghien95.fr / 0033 (0)1 39 64 11 02

Florie Baelen, chargée de mission musique
fbaelen@cdarts.enghien95.fr

Sarah Voillaume, chargée de mission danse
sfaguer@cdarts.enghien95.fr

 

Télécharger l’appel à projets 

Télécharger la fiche Pavillon des artistes

Télécharger la fiche technique Studios

©www.noocultures.info

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *