Adam Bessa, acteur franco-tunisien : « L’immersion dans le personnage de Kawa s’est faite en plusieurs étapes »

Adam Bessa, acteur franco-tunisien : « L’immersion dans le personnage de Kawa s’est faite en plusieurs étapes »

www.noocultures.info – L’acteur franco-tunisien Adam Bessa tient le haut de l’affiche du film d’action et de guerre intitulé « Mossul » produit par Netflix et mis en scène par Matthew Michael Carnahan. Il répond aux questions de « No’o cultures » avec zèle et assurance.

www.noocultures.info : Adam Bessa comment vous êtes vous retrouvé sur le film « Mossul » produit par Netflix ?

Suite à un casting dont mon agent m’avait parlé. Casting qu’ils organisaient dans le monde entier. J’ai donc saisi l’occasion et leur ai envoyé une Self tape et quelques semaines plus tard,  ils m’ont rappelé. J’avais décroché le rôle de Kawa.

Mehdi Dhabi, autre acteur franco-tunisien tenait déjà le rôle principal dans la série « Messiah » également produite par Netflix. Diriez-vous que les acteurs maghrébins ou arabes sont de plus en plus sollicités par Hollywood ?

Oui, je le pense sincèrement. On le ressent dans les projets et les rôles qui sont écrits. Un producteur américain m’a d’ailleurs dit une fois que les arabes étaient les prochains Italo-américains du cinéma. J’ai trouvé sa remarque plutôt encourageante.

« Un producteur américain m’a d’ailleurs dit une fois que les arabes étaient les prochains Italo-américains du cinéma ».

Comment vous êtes-vous préparé pour le rôle ?

Cela a été un long processus et l’immersion dans ce personnage s’est faite en plusieurs étapes. Il m’a d’abord fallu apprendre le dialecte irakien ce qui a duré 2 semaines jour et nuit. Il a ensuite fallu suivre un entrainement militaire au rythme de 8 heures par jour. Enfin, une immersion totale dans le scénario scène par scène. La partie émotionnelle du personnage se faisant seul et de manière que je qualifierais de très intime, me permettant ainsi de me connecter avec mon personnage.

Ce film a-t-il changé votre vie ?

Changer ma vie je ne sais pas mais l’a faite évoluer certainement. Ce projet revêt une certaine importance pour moi. D’autant plus que  j’ai été entouré de gens très talentueux et leur contact m’a été un apprentissage constant. Je suis très reconnaissant de la confiance qui m’a été accordée pour incarner ce très beau personnage qu’est celui de Kawa.

« Il m’a d’abord fallu apprendre le dialecte irakien ce qui a duré 2 semaines jour et nuit. Il a ensuite fallu suivre un entrainement militaire au rythme de 8 heures par jour ».

« Battle for Haditha » de Nick Broomfield, « Démineurs » de Kathryn Bigelow, « Redacted » de Brian de Palma…de nombreux films abordent la guerre en Irak. Comment « Mossul » se démarque t il des autres productions ?

C’est un long-métrage entièrement tourné en langue arabe avec un casting à 100 pour cent composé d’acteurs arabes et dans lequel on présente les arabes comme de véritables héros. C’est historique et révolutionnaire pour un film hollywoodien ! A voir tous ces films sur la guerre en Irak où les occidentaux sont les personnages principaux on en oublie que les irakiens se battent quotidiennement pour la liberté de leur pays et c’est très important de le dire, de le souligner.

Avez-vous des projets en cours pour le cinéma, le théâtre ou la télévision ?

Oui, j’ai actuellement un film en préparation et j’espère que tout va aller pour le mieux et que nous n’aurons pas de mauvaises surprises avec la covid 19.

Propos recueillis par Waley eddine Messaoudi (Collaboration) ©www.noocultures.info

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *