Tourisme, arts, culture : le Bénin dévoile ses ambitions pour 2020

Tourisme, arts, culture : le Bénin dévoile ses ambitions pour 2020

www.noocultures.info – D’une prévision budgétaire de 30.105.167.000 francs CFA, c’est un grand chantier qui s’annonce pour les secteurs béninois du tourisme, des arts et de la culture en 2020. Devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale ce lundi 25 novembre 2019, le Ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts, Jean Michel Abimbola a présenté l’ensemble des actions prioritaires prévues pour booster son département l’année prochaine.

En 2020, le Bénin procédera à l’inventaire général de son Patrimoine culturel. Il est prévu la construction de quatre (04) arènes culturelles ; la numérisation des bibliothèques du Bénin ; le démarrage des classes culturelles ; la bonification des crédits des projets culturels ; la poursuite du financement des projets et initiatives culturels et le lancement des travaux du projet “Arts plastiques”. Le Ministère béninois en charge de la Culture entend également renforcer les capacités des professionnels du patrimoine culturel ; préserver et mettre en valeur le patrimoine culturel et naturel à caractère culturel du pays. La dynamisation du système d’informations statistiques du Ministère et l’opérationnalisation des différentes réformes engagées dans les secteurs du tourisme, de la culture et des arts ne sont pas exclues.

En ce qui concerne particulièrement le tourisme, il est prévu la réhabilitation du Fort Portuguais et à la construction de plusieurs édifices, notamment le Musée International de la Mémoire et de l’Esclavage (MIME) à Ouidah ; la «MARINA» près de la Porte du non-retour, ainsi que des habitats lacustres à Ganvié pour le bonheur des touristes. Le ministère projette également entre autres, la mise en place du Compte Satellite du tourisme (CST) ; la finalisation des études techniques architecturale, muséographique et scénographique du Musée de l’épopée des Amazones et des Rois de Danhomè, la réalisation des travaux d’aménagement des musées publics, places et sites touristiques à Allada, Bohicon, Natitingou, Nikki, Parakou, Kétou, Porto-Novo et Ouidah. Par ailleurs, un renforcement de capacité est réservé à l’endroit des acteurs du tourisme.

Ces actions, dont le budget total s’élève à 30.105.167.000 francs CFA, avec une part élevée de 86,60% consacrée au Programme d’investissement Public (PIP) s’inscrivent dans la droite ligne de plan national de développement (2018-2025) du Bénin. Elles traduisent notamment l’intérêt accordé désormais par le gouvernement aux secteurs du tourisme, de la culture et des arts, qui représente aujourd’hui une source importante de création de richesse et de réduction du chômage des jeunes pour le pays. “C’est un budget assez consistant qui devrait nous permettre de pousser un peu plus loin, l’ambition du Chef de l’État et du Gouvernement de mettre le tourisme au cœur de l’économie béninoise, de faire du tourisme alimenté par la culture et les arts, le deuxième pilier de l’économie nationale après l’agriculture” a souligné Jean Michel ABIMBOLA à cet effet.

Par Raoul DONVIDE ©www.noocultures.info

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.