13è Festival NdjamVi : musique et bandes dessinées au service du «Vivre Ensemble» et de l’environnement

13è Festival NdjamVi : musique et bandes dessinées au service du «Vivre Ensemble» et de l’environnement

www.noocultures.info – Le Réseau Culturel et Artistique pour la Formation et la Francophonie (RECAF) a annoncé, ce jeudi, la tenue du festival NdjamVi. La 13e édition se tiendra du 27 novembre au 3 décembre dans les villes de N’Djamena et Pala, au Tchad.

Placée sous la thématique « l’importance de la culture pour l’unité d’une nation »,  cette 13è édition du festival culturel et musical NdjamVi entend « susciter des réflexions sur l’importance de la cohabitation pacifique et le vive-ensemble ». Le comité d’organisation l’a fait savoir  lors d’un point de presse tenu à la Bibliothèque nationale ce jeudi 7 novembre 2019.

Pour les organisateurs, la culture est non seulement un lien d’unité très puissant mais également un préalable indispensable à la construction de la nation. «Cette conviction se trouve traduite par le projet «Art et Citoyenneté» ou le «Vivre ensemble» qui est la contribution de l’artiste tchadien à la cohabitation pacifique, à l’utilisation positive de la terre nourricière et à la protection de l’environnement mais aussi à l’utilisation des énergies renouvelables. C’est pourquoi NdjamVi met pour cette édition la musique et la Bande dessinée au service du «Vivre Ensemble» et de la protection de l’environnement au Tchad à travers des mots, des gestes justes et indispensables » a déclaré Manasse Guinambaye, directeur artistique du Festival.

Prévue du 27 au 30 novembre à Ndjamena et du 1er au 03 décembre à Pala, chef-lieu de la province du Mayo Kebbi Ouest, cette édition connaîtra la prestation d’une trentaine de groupes en compétition pour quatre (4) prix : Prix Jeune Talent, Prix Hip-Hop, Prix World Music et Prix Musique tchadienne d’inspiration orientale ; mais aussi des lauréats des Prix NdjamVi de la 12ème édition et d’une dizaine de têtes d’affiche de la musique tchadienne, du Cameroun et du Mali.

Dénommé «le Village d’intégration culturelle sans Sida», le site du festival abritera également des formations notamment sur le blogging culturel et les techniques de présentation de spectacle.

Créé en 2007 sous l’appellation Festival de Musique, d’Assainissement et d’Animation Populaire, devenu le Festival NdjamVi,  le projet est aujourd’hui l’un des plus grands rendez-vous musicaux au Tchad. Il accueille plusieurs concerts sur trois jours et offre des possibilités de formations aux artistes et opérateurs culturels tchadiens.

Par André Fidèle MEKINDA ©www.noocultures.info

laissez un commentaire

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.