10è FIDO : une trentaine de compagnies de danse attendues pour susciter l’espoir

10è FIDO : une trentaine de compagnies de danse attendues pour susciter l’espoir

www.noocultures.info – Le comité d’organisation du Festival International de Danse de Ouagadougou (FIDO) était face à la presse, le samedi 15 janvier pour annoncer les couleurs de la 10ème édition prévue du 22 au 29 janvier prochain.

« DES_ESPOIRS ». C’est sous ce thème que se tiendra la 10ème du Festival International de Danse de Ouagadougou (FIDO). Selon la promotrice du festival, la danseuse professionnelle burkinabè, Irène Tassembédo, cette thématique se justifie par le désespoir qu’engendre la situation sanitaire, sécuritaire et politique que traverse son pays. « Il nous faut le (désespoir) combattre et faire naitre l’espoir partout. Et les artistes sont capables de porter et de partager cet espoir pour un monde équitable », explique-t-elle.

Ainsi, cette édition anniversaire placée sous le parrainage de 11 danseuses reconnues pour leur talent, connaîtra la participation de 34 compagnies de danse, d’Afrique, d’Amérique et d’Europe. Elles se produiront devant plus de 5.000 personnes, annoncent les organisateurs.

Le comité d’Organisation du FIDO, entend à l’occasion, renforcer la dimension d’échanges interculturels, de partage d’expériences, de tribune d’expression pour les artistes conviés, et de « plateaux découvertes ». Toutes les compagnies invitées participeront dans ce sens aux différents événements du festival à savoir master class, workshops, rencontres professionnelles et conférences.

Affiche officielle de la 10è édition du FIDO ©DR

Des innovations

Pendant une semaine, le FIDO vibrera aux rythmes des chorégraphies traditionnelle et contemporaine à travers les spectacles prévus à cet effet. L’institut français, le Grin des Arts vivants, par ailleurs village officiel du festival, ainsi que d’autres lieux de la capitale burkinabè accueilleront les spectacles.

Outre les spectacles de danse, l’édition connaitra entre autres, des soirées de concerts musicaux live tous les soirs au village du festival, des Master-class, des plateaux découverts, une représentation à la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO) au profit des détenus et la présentation de spectacles gratuits au Marché Central de Ouagadougou ou encore au marché de la cité AN II.

Organiser chaque année, le festival international de Danse de Ouagadougou vise à dynamiser et valoriser les différentes formes, inspirations et courants de la danse africaine, des diasporas africaines et du reste du monde.

Nadège NIKIEMA (Stagiaire) ©www.noocultures.info

laissez un commentaire

2 Comments

  1. Très bel article, j’aimerai savoir comment devenir contributeur d’article chez vous, car je suis Blogueur culturel visitez mes articles sur le site internet Danseur du mboa blog

    1. Bonjour,

      Merci pour le commentaire.
      Pour contribuer aux contenus, n’hésitez pas à nous en faire la demande à l’adresse redaction@noocultures.info
      Notre équipe se fera un plaisir de vous répondre.

      Agréable fin de journée

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *